Une nouvelle mise à jour de Google Penguin est arrivée

Attendue depuis longtemps par les webmasters, la dernière mise à jour de Google Penguin a été déployée à la fin du mois d’octobre. Cette nouvelle mise à jour de l’algorithme de Google pénalise les sites ayant recourt à l’automatisation des ancres optimisées.

Le moteur de recherche le plus utilisé dispose aujourd’hui de nombreux critères visant à améliorer son algorithme. Les sites internet ne les respectant pas se font généralement sanctionner.

Sortie en 2012, la mise à jour nommée « Penguin » vise à pénaliser les sites internet pratiquant une forme de netlinking jugée abusive.

Le 20 octobre dernier, Google a déployé la version 3.0 de Penguin. Une mise à jour qui devrait montrer ses effets sur plusieurs semaines selon le moteur de recherche.

Penguin, contrairement à Panda qui regarde le contenu, sanctionne les sites ayant recours à des techniques de netlinking abusives.

Pour respecter les critères de la dernière mise à jour de Google, il est important de respecter quelques règles : varier les ancres de liens dans les backlinks, ne pas acheter de liens retours par l’intermédiaire de réseaux payants, éviter au maximum l’échange de liens, notamment avec des sites n’ayant pas de rapport avec le thème de votre site…

Grâce à l’outil Google Webmaster Tools, Google permet de désavouer les liens retours depuis le tableau de bord du service.

Si malgré toutes vos précautions vous constatez une baisse de trafic, assurez-vous qu’il s’agisse bien d’une pénalité infligée par Google. Si tel est le cas, des consultants en référencement naturel comme Patrice Krysztofiak peuvent vous accompagner dans les procédures à suivre.

Post author